Soyez averti quand quelqu’un sonne en votre absence.

Je dispose d’une sonnette tout ce qu’il y a de plus standard chez moi. Un interrupteur en guise de déclencheur, qui quand on appui dessus va alimenter un carillon dans l’entrée. J’ai voulu la rendre connectée dans l’objectif de savoir si quelqu’un sonne pendant mon absence.

Alors, si vous vous demandez à quoi ça sert… vous avez raison ! C’est vrai qu’être informé que quelqu’un à sonné sans savoir qui c’est, c’est un peu dommage, c’est pourquoi mon projet de sonnette connectée se ferra en 2 étapes :

  • Faire en sorte d’être averti quand quelqu’un sonne (C’est la partie traitée dans cet article).
  • Prendre une photo de la personne qui sonne et l’envoyer (Dans un prochain article).

Je me suis lancé dans une installation fait maison mais sachez que pour les plus riche d’entre nous il existe des solutions toutes faites et qui intègrent déjà tout (prise de photo, appel à distance…). La référence en la matière est probablement le doorbird mais soyez prêt à lâcher au minimum 350€… Un plugin Jeedom existe.

Principe.

Bon, revenons en à mon carillon ! Je l’ai démonté pour voir comment c’était foutu et voilà ce que ça donne :

Tout en haut on voit la phase (brun) et le neutre (bleu) qui arrivent tout droit du tableau électrique et qui aliment un transfo en 220V AC. Juste en dessous, en sortie du transfo, on récupère du 8V AC (borne 1, câble violet en haut à droite). Ensuite direction l’interrupteur de la sonnette, qui une fois préssé va activer le dernier élément de la chaîne, le carillon (borne 3, fil violet en bas à gauche). Bref un grand classique !

Mais comment récupérer l’info ??

Il y aurait plusieurs façons de faire. Perso j’ai choisi l’une des plus simples (#faignant) qui consiste à intercaler un micromodule Zwave Fibaro FGD221 dans le bordel (merci Yann pour le prêt :)). Il permet de réaliser un contact sec entre l’entrée et la sortie mais surtout de récupérer l’état. Si ça reste la méthode la plus simple, ce n’est pas la moins onéreuse, je vous l’accorde (60€ le module).

  • N : Neutre (Alimentation)
  • L : Phase (Alimentation)
  • I : Charge à envoyer en sortie
  • O1: Sortie 1
  • O2 : Sortie 2
  • S2 : Entrée 2
  • S1 : Entrée 1

Voilà un petit recap’ des fonctionnalités du module FGD221 :

  • Type de module : Récepteur Z-Wave (868,42 Mhz)
  • Alimentation : 230V, 50 Hz
  • Puissance maxi : 2x 1500W (charge résistive)
  • Courant maxi :
    • Sortie AC : 2x 8A / 230VAC
    • Sortie DC : 2x 8A / 30V
  • Distance de transmission : 50m champ libre, 30m en intérieur
  • Dimensions: 15 x 42 x 38 mm

Il dispose de deux relais libres de potentiel (contact sec) (on en utilisera que un) avec point d’entrée commun, il pourra donc être utilisé soit pour commuter une tension classique 230V, soit tout type d’alimentation continue (5V, 12V .. 24V DC).

NB : J’ai choisi le FGS221 parcqu’on me l’a prêté, mais vous pouvez utiliser n’importe quelle référence de la gamme FGS (211,212,221,222) !! Si par hasard votre carillon est alimenté en 220V (c’est à dire que vous n’avez pas de transfo dedans), vous pouvez également utiliser la gamme FGD (dimmer).

Montage.

PS : Bien sûr, pour les montages qui suivent, couper le courant si vous ne voulez pas finir dans les Darwin Awards !!!

Voici du coup le schéma de mon montage :

Une petite explication s’impose ! J’alimente le module grâce à la phase est au neutre. Ensuite je récupère les 8V alternatif qui serviront à alimenter la sonnette et je la connecte sur la borne « I » du module, c’est la charge que je veux envoyer en sortie (si votre sonnette est alimentée en 220V, il faudra connecter la borne « I » sur la phase). Je raccorde ma sonnette sur l’entrée S1 du module d’un côté, et sur la phase de l’autre. Et j’envoie la sortie O1 vers le carillon.
J’ai représenté en jaune ce qu’il se passe à l’intérieur du module car en fait c’est juste un contact qui va se faire entre la charge (8V~) et la sortie.

Dès qu’on alimente l’entrée S1, l’interrupteur se ferme et hop j’alimente le carillon, ding dong !!

Pour connecter tout ça j’ai utilisé des petits contacteurs de ce genre, avec 3 entrées :

Si vous avez du mal à vous imaginer le montage, voilà ce que ça donne avec les contacteurs (représenté par les carrés noirs) :

Et voici le bordel une fois que tout est monté :

OK c’est dégueulasse mais je mettrai un peu d’ordre plus tard pour refermer le tout !

Bon je remet le courant, verdict… ça sonne !!! Sauf que la sonnette reste enclenchée (comme quand vous restez appuyé sur le bouton). C’est normal car par défaut le module agit comme un simple interrupteur donc tant qu’on ne lui dit pas de revenir à l’état initial il ne le fait pas. En réappuyant sur le bouton ça ne change rien car il faudra changer des paramètres du module. Je coupe donc le courant à nouveau et le remet mais sans réappuyer sur la sonnette cette fois-ci !

Toujours est-il que j’ai un contact et mon carillon n’a pas explosé donc mes branchements sont corrects. Vous l’aurez deviné, la suite se passe dans Jeedom !

Intégration Jeedom.

Le Fibaro FGS221 est évidemment un module Zwave et donc cela nécessite que vous ayez votre plugin Zwave de configuré avec un contrôleur dans Jeedom.

Inclusion

Pour l’inclusion au réseau Zwave il faut bien entendu que le module soit alimenté. Ensuite, une fois que vous avez passé votre contrôleur Zwave en mode « inclusion », c’est d’une simplicité enfantine, vous n’avez qu’à appuyer 3 fois de suite sur le bouton « B » et là si vous avez bien fait le boulot, Jeedom vous renvoi directement sur la page de configuration du module :

PS : Si comme moi vous devez d’abord reseter le module, passer le contrôleur en mode « exclusion » et appuyez 3 fois sur le bouton B.

Configuration

On lui donne un nom et on l’affecte à un objet parent. Ensuite il va falloir modifier quelques paramètres de configuration :

On va ensuite dans l’onglet « Paramètres ». Là on va modifier les paramètres 4 et 14 :

  • Paramètre 4 : Permet de couper le relais automatiquement (la sonnerie donc) après un temps défini. La valeur que vous indiquez sera multipliez par 10ms. Dans l’exemple je suis à 5 mais au final j’ai mis 2 (donc 20ms). Le plus simple étant que vous fassiez quelques tests pour voir quelle valeur vous convient. (Si votre firmware du module est inférieur à la version 2.1, alors le chiffre est multiplié par 0,1ms).
  • Paramètre 14 : Permet de définir le type de bouton (monostable ou bistable). A ce jour je n’ai encore jamais rencontré de bouton de sonnette type bistable… Il y a fort à parier donc que ce soit monostable !

Pour modifier les valeurs il faut cliquer sur l’icône de la clé.

Vous pouvez maintenant passer aux commandes du module. Là rien d’extraordinaire, on retrouve les boutons ON/OFF de chaque relais avec son status. Je ne suis pas fan de la surinformation (en fait je déteste) donc j’ai choisi de ne rien afficher sur le dashboard (il faut surtout décocher « visible » sur l’onglet équipement), après libre à vous de faire comme vous le sentez.

PS : Au départ, pendant mes tests je l’avais quand même affiché car c’était bien pratique pour simuler des appuis ! 

Bon bah on est pas mal là ! On approche de la fin, encore un petit effort !

Scénario

On a maintenant tout ce qu’il nous faut pour réaliser notre scénario. Le but est donc d’être averti sur mon téléphone dès que quelqu’un sonne et que je ne suis pas là (ni ma copine). Plusieurs étapes dans le scénario :

  • Le scénario se déclenche dès qu’il y a un changement d’état du relais.
  • Je vérifie si quelqu’un est dans le domicile.
  • J’envoi une notification sur mon téléphone (si personne n’est présent) (via pushover).

Au départ je me suis laissé avoir comme un débutant puisque dans mon scénario je vérifiais d’abord l’état du relais était bien à 1 (actif) et dans ce cas j’envoyais la notif, sauf que je n’ai jamais rien reçu. Bah oui, il s’avère que si le changement d’état est tellement rapide (il ne dure que 20ms) que lorsque le scénario s’exécute vraiment, l’état de la sonnette était déjà repassé à « 0 » et donc ma condition était fausse. J’ai donc juste laissé l’état du relai en tant que déclencheur et là ça passe niquel !!

Bref il faut donc créer un nouveau scénario (je fais toujours des avancés mais peut être qu’un simple suffirait…) :

Pensez à bien définir l’état du relais comme déclencheur. Voilà ce que ça donne :

J’ai utilisé les notification via pushover mais vous pouvez adapter en fonction de vos préférences (mail, sms…).

Et voilà ce que je reçoit sur mon téléphone :

PS : Pour ceux qui se pose la question. Oui j’étais à mon domicile quand j’ai fait les tests mais j’avais désactivé la condition de présence… pas folle la guêpe !

On peut dire que pour la première partie de ma sonnette connectée (être averti) c’est un succès 🙂 Maintenant le but du jeu va être de prendre une photo et de l’envoyer !

Affaire à suivre…

8 commentaires

  1. Hello,
    Bienvenu au club,
    j ai fait exactement la même chose il y a maintenant 3 ans , et toujours fonctionnel….

    De plus , quand on sonne au portier rue (adapter par myself sur un fgs221) le canal 2 de celui-ci contacte celui que j’ai placé comme toi derrière le bouton bistable de ma sonnette legrand.

    Donc je suis averti quand quelqu’un sonne à mon portail avec prise photo , mail et envoie de sms.

    Voilou bien joué

    1. Bravo pour ton install, j’ai un peu de retard visiblement :p
      Dans un commentaire plus bas on m’indiquait que ce n’était pas forcement recommandé que d’alimenter le bouton de la sonnette en 230V ! Comment avais-tu fais toi ? Tu utilises la phase ou une autre source ?

  2. merci pour le partage et super idée que vous avez donc ça doit être compatible avec une autre box comme la boxe française eedomus je vous félicite pour ce super didacticiel très clair et très fonctionnel

  3. Bonjour juste un comme en passant ( j avoue ne pas avoir lu ce post jusqu au bout mais je voulait te prévenir que mètre du 230v au bornes de ton bouton-poussoir de sonnette n était pas une bonne idée ils ne sont pas fait pour ça et je ne suis pas sur que ça soit très réglementaire ( d ou le transfo dans ce genre de montage ) mais dans le principe y a pas de problème
    Bonne continuation

    1. Merci pour ton retour André. J’avoue ne pas être vraiment à l’aise dans ce domaine et les remarques sont bonnes à prendre. Du coup que me conseilles tu ? De connecter le bouton sur la sortie du transfo plutôt que sur la phase ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *