Associer le bouton NIU de Nodon à Jeedom.

Bonjour à tous,

Vous avez probablement déjà entendu parlé de ces boutons bluetooth NIU de Nodeon. Je dois avouer que je suis plutôt contre ces objets connectés en bluetooth car en général ils nécessitent un appairage avec un smartphone les rendant dépendant de ce dernier et je trouve que cela n’est pas très fonctionnel dans la vraie vie, relayant ainsi le soit disant objet connecté au rang de gadget. Je ne voudrais pas en froisser certains et peut-être que certains on trouvé des cas d’usage mais pour moi il y a 2 contraintes majeures :

  • Il faut que le bluetooth de votre smartphone soit allumé en permanence.
  • Quand vous quittez le domicile, le bouton n’est plus actif et c’est bien dommage pour votre femme ou vos enfants qui eux sont encore à la maison…

Bref, je ne suis pas fan et le bouton NIU ne déroge pas à ce constat ! Par conséquent vous êtes en droit de vous demander pourquoi est-ce que j’ai choisi d’en acheter un ?!

Très bonne question 🙂 Il s’avère que je suis un jeedomien (entendez par là que j’utilise Jeedom) et qu’il existe un plugin (merci sarakha63) permettant de contrôler ces boutons via une clé USB bluetooth. En fait au lieu d’associer votre bouton avec votre smartphone, vous l’associer à votre clé USB bluetooth qui elle sera toujours connectée à votre serveur. Avouez que c’est quand même plus pratique nan ?

Le bouton est vendu une trentaine d’euros et vous le retrouverez directement sur le site de Nodon ou via les revendeurs les plus connus.

Dans cet article nous verrons comment associer et utiliser le bouton NIU via Jeedom mais nous ne traiterons pas le côté officiel, à savoir l’utilisation de l’application de Nodon qui ici ne nous intéresse pas.

Mais passons d’abord au déballage du produit.

Déballage.

Le bouton NIU est vendu avec un support ventouse pour « selfie ». Vous accrochez la ventouse à votre téléphone et magie, ça tient tout seul mais passons, ce n’est pas pour ça qu’on est là 🙂 Voilà à quoi ressemble le bouton.

Le bouton est très bien fini, on sent qu’ils n’ont pas lésiné sur la qualité. De plus la prise en main est vraiment agréable. Au verso vous trouverez l’ouverture pour la pile (fourni).

Même s’il ne s’agit que d’un simple bouton, il sait faire la différence entre 1 appui simple, double et prolongé, vous offrant ainsi plusieurs scénarios possibles par bouton. On verra que Jeedom sait même faire la différence avec l’appui prolongé et son relâchement pouvant offrir une 4ème possibilité.

Une chose que j’ai trouvé particulièrement bien pensé, c’est le verso du bouton qui est aimanté !!! En général on a droit à un ruban adhésif (qui vous laisse d’horrible trace quand vous l’enlevez…) mais là, le coup de l’aimant, bien joué Nodon !

Et pour les maladroits, il est waterproof (IP67) 😉

Association à Jeedom.

Pour procéder à l’association vous aurez besoin de :

  • 1 bouton NIU.
  • 1 clé USB bluetooth à connecter sur votre serveur Jeedom.
  • Le plugin « bluetooth advertisement » de Jeedom.

Commencez par connecter votre clé USB bluetooth sur votre serveur Jeedom (pour moi ce sera un raspberry). Attention car j’ai d’abord essayé avec une vieille clé bluetooth que j’avais en stock, type « no name » et ça ne fonctionnait pas. J’ai racheté une clé un peu plus pro et là aucun problème. Vous pouvez vérifier que votre clé est bien reconnue grâce à la commande « sudo lsusb » :

Ensuite on peut installer le plugin « Bluetooth Advertisement » via le market de Jeedom et l’activer.

Une fois que c’est fait, on vous proposera d’aller sur la page de configuration, accepter gentillement et activez le plugin :

Vous devez arriver sur un écran du genre :

Alors, même si les dépendances ont l’air bonnes, il est conseillé de les réinstaller, cliquez donc sur « relancer », elles doivent être « OK » à la fin de l’installation. Une fois que c’est fait (quelques minutes), modifiez le port bluetooth utilisé, jeedom vous proposera les clés qu’il a trouvé automatiquement. Ne touchez pas au port par défaut. Ensuite si votre démon n’est pas démarré, démarrez le et sauvegardez le tout. Tout devrait passer au vert :

Voilà vous êtes prêt à ajouter votre nouveau bouton NIU, pour cela rendez-vous dans la gestion du plugin (Plugins > Protocole Domotique > Bluetooth Advertisement) et « lancez un scan » :

Vous êtes alors en mode inclusion, il ne vous reste plus qu’à appuyer une fois sur votre bouton et il devrait automatiquement être détecté. Si c’est le cas vous serez directement redirigé vers la configuration du bouton :

Vous pouvez l’associer à un objet parent si bon vous semble.

Je fais une petite parenthèse sur le fonctionnement car à mon sens son utilisation ne nécessite pas de le rendre visible sur le dashboard. En effet vous allez uniquement pouvoir récupérer des informations sur le type d’appui.
En revanche ces informations vous seront utiles pour reconnaître les différents types d’appui dans vos scénarios, voyons donc basiquement les commandes possibles :

  • BoutonID : Celui qui nous intéresse le plus car c’est celui que nous utiliserons dans nos scénarios. Il peut prendre la valeur 1 à 4 en fonction du type d’appui :
    • 1 : simple appui.
    • 2 : double appui.
    • 3 : appui prolongé.
    • 4 : relâchement (après appui prolongé).
  • Données brutes : Bon bah je ne vais pas vous apprendre le protocole bluetooth aujourd’hui mais en gros comme sont nom l’indique ce sont les données tel quelle.
  • Présent : Indique si le bouton est joignable
  • Rssi local : Indique la puissance du signal sous forme d’une atténuation (par exemple -80dbm).
  • Boutons : Idem à BouttonID mais de manière textuel.
  • Batterie : Vous êtes sûre que vous avez besoin que je vous explique… 🙂

Pour info, si j’affiche tout sur le dashboard, voilà ce que ça donne :

Encore une fois je vous laisse juge de savoir si vous voulez afficher ces infos sur le dashboard, mais perso je m’en passe volontiers !

Et avec des scénarios alors ?

C’est maintenant que ça devient plus intéressant. Pour rappel notre bouton est bien reconnu dans Jeedom et nous connaissons les id en fonction du type d’appui, il ne nous reste plus qu’à associer des actions avec des conditions. J’ai créer un scénario dit avancé pour vous illustrer la chose.
Très important, le mode du scénario doit être « provoqué » et comme déclencheur mettez le fameux paramètre « BoutonID ». Cela aura pour conséquence de relancer le scénario à chaque fois que la valeur change, autrement dit dès qu’on appui sur le bouton. Ensuite il ne nous reste plus qu’à créer des conditions en fonction du type d’appui. Dans mon exemple un simple appui (id = 1) va illuminer mon bandeau lumineux en bleu, un double appui en vert et va l’éteindre en restant appuyé.

Les id 3 (appui prolongé) et 4 (relâchement) sont intimement liés. Aussi longtemps que vous restez appuyé sur le bouton, son id sera 3 et passera à 4 quand vous le relâcherez. En gros dans mon exemple j’aurais pu utiliser l’id 4 au lieu de 3, cela n’aurait pas changé grand chose.

Un usage qui pourrait combiner l’utilisation des id 3 et 4 serait par exemple dès qu’on détecte un appui prolongé on ouvre le volet et avec l’id 4 on stop le volet, ainsi il faudrait rester appuyer aussi longtemps que vous souhaiter ouvrir le volet, au relâchement du bouton il stopperait.

Le scénario a été validé et approuvé 🙂 Bien sûr, vous avez le droit de trouver des scénarios plus utiles hein 😉

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente journée (ou soirée) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *