Test du mini clavier sans-fil iclever.

Aujourd’hui (en fait c’était y’a quelques jours), j’ai reçu mon mini clavier wireless de chez iclever.

Si comme moi vous bidouillez sur vos raspberry il y a fort à parier que vous vous y connectiez la plupart du temps en SSH, mais je suis sûr que vous avez déjà eu besoin d’y connecter un bon vieux clavier USB, soit pour le premier démarrage, soit pour un diagnostic, bref les raisons sont multiples. Dans ces cas là, nous trouvons assez facilement un terminal HDMI (j’utilise ma TV à chaque fois), en revanche pour le clavier c’est une tout autre histoire, bien souvent il faut aller récupérer le clavier USB qu’on a exprès gardé « au cas où » et qui prend la poussière dans le carton en dessous du lit !
Bref il est évident que ce ne sont jamais les meilleurs moments, mais ce genre gadget peut rendre la tâche moins fastidieuse.

Présentation

Vous l’avez compris maintenant, mais il s’agit d’un mini clavier wireless (2,4GHz), pas bluetooth hein… qui fonctionne avec son dongle USB intégré. Sur le papier il a tout pour plaire :

  • Compact et ergonomique
  • Facile d’utilisation (Plug’n’play)
  • Touchpad et flèches multidirectionnelles intégrées
  • Compatible avec les principaux OS (Windows, Linux, Mac OS et Android)
  • Batterie au lithium pour le recharger.

Le déballage

Le tout arrive dans un petit carton flaqué discrètement aux couleurs de la marque. Une fois ouvert on y trouve le clavier (évidemment…), son câble micro USB pour la recharge et le guide utilisateur.

IMG_20160509_193625 IMG_20160509_193754 IMG_20160509_193818

Concernant le clavier en lui-même, il y a une prise mini USB pour le recharger, un bouton ON/OFF et le dongle USB intégré.

IMG_20160509_194246 IMG_20160513_154101

Utilisation

Difficile de faire plus simple, il suffit de brancher le dongle USB, et d’allumer votre clavier (grâce au bouton de côté). Il va automatiquement s’appairer et vous pourrez directement l’utiliser.

L’ergonomie est assez bonne, il se tient avec les 2 mains et grâce à vos pouces vous aurez accès à l’ensemble des touches. Les dimensions sont 15 X 6 cm)Côté touchpad on ne peut pas dire que se soit le meilleur que j’ai utilisé, il manque un peu de précision, c’est fonctionnel si vous avez un gros bouton sur la page (affiche d’un film sur un media center par exemple), en revanche c’est plus compliqué pour cliquer sur un lien dans une page, mais en ce qui me concerne je n’en aurais pas vraiment d’utilité, toujours est-il qu’il a au moins le mérite d’exister !

On regrettera en revanche le clavier qui n’est pas rétroéclairé.

En haut à gauche du clavier vous pouvez observer 4 voyants correspondants dans l’ordre à l’échange de données (s’allume à chaque fois que vous appuyez sur une touche), la charge, batterie faible et le verrouillage majuscule.

On retrouve également les flèches multidirectionnelles, très pratique, et 2 boutons permettant de simuler les clics souris (droite/gauche).

Concernant l’autonomie je n’ai pas de recul mais elle est annoncée officiellement à 700h en veille. En effet, si vous oubliez d’éteindre votre clavier, il passera automatiquement en mode veille au bout de 3 minutes d’inactivités. Il suffit d’appuyer sur une touche pour sortir du mode veille. Etant donné que son usage ne sera pas intensif, il y a des chances pour qu’il tienne un moment sans recharge, mais cela reste à valider et je ne manquerai pas de vous en informer si ce n’était pas le cas.

Concernant la recharge il suffit de brancher le câble mini USB, le voyant charge devient rouge pendant la charge et s’éteint quand le clavier est entièrement rechargé.

J’ai testé le clavier sur les systèmes que j’avais sous la main à savoir Windows et Linux.

Verdict

La conclusion est assez brève mais ce clavier de poche remplit pleinement sa mission et on ne trouve pas grand chose à lui reprocher, si ce n’est le manque du rétroéclairage, mais au final quand on pense au prix, on relativise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.