La domotique… Pour quoi faire ???

Bonjour,

Aujourd’hui pas de tuto ou de présentation mais juste un débat sur l’interprétation que chacun se fait de la domotique. Je parle souvent de ce sujet avec des personnes plus ou moins averti (collègues, parents, amis…) et le moins que l’on puisse dire c’est que chacun s’en fait son idée.

Si l’on est pragmatique et que l’on cherche la définition dans le dictionnaire on tombe sur un définition assez évasive.

Domotique : Ensemble des techniques visant à intégrer à l’habitat tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l’énergie, de communication, etc.

Autant dire qu’ils ne se sont pas trop mouillés, et ça laisse donc l’opportunité à chacun d’y glisser ce qu’il veut ! Je vais donc vous donner mon avis sur la question.

Par où commencer ?

Quand je m’y suis intéressé, j’avais quelques idées mais pour moi la principale était de pouvoir interagir avec mon logement (lumière, chauffage, volet..) en fonction d’informations (présence, ouverture, température..), que j’appel une domotique de confort. Cela me paraissait évident, et au fil du temps je me suis aperçu que pour d’autres personnes l’approche était différente et qu’il y avait bien différentes façons de rentrer dans le domaine.
Certains attaquaient la domotique sous un angle plus sécuritaire que se soit avec des alarmes (infraction, fumée..) ou tout simplement prévenir quand les enfants sont rentrés de l’école. D’autres quant à eux faisait ça dans un soucis d’économie en analysant leur consommation eau/gaz/électricité puis en adaptant leur utilisation ensuite.

Quoi qu’il en soit si on s’intéresse à ce domaine c’est certes par curiosité au départ mais probablement dans un but d’évolution de l’habitat ensuite, donc commencez par vous demandez ce que vous aimeriez améliorer ?

Centraliser sinon rien !

La domotique intrigue et les curieux non initiés qui veulent s’y mettre font trop souvent l’erreur (à mon avis) d’acheter des solutions indépendantes, il se retrouve alors avec une appli pour allumer une lumière via leur smartphone, puis au final ils trouvent que la lampe du concurrent qui vient de sortir est beaucoup mieux, du coup ça leur fait une 2ème appli, puis ils achètent des prises connectés avec encore une autre appli, et ça n’en finit plus… Il n’y a bien sur aucunes interactions entre tout ça et même si la personne est contente de pouvoir allumer sa lumière depuis son lieu de travail on comprends assez vite que l’intérêt est limité pour ne pas dire inexistant!!
Je pense que le secret d’un système domotique réside dans le fait que tout soit centraliser en un point unique. Souvent matérialisé par une box, toutes les informations sont regroupées et il est possible de tout faire interagir ensemble. Plus nous aurons d’informations plus il sera facile de trouver des scénarios concrets et utiles.

L’importance des scénarios.

Souvent on me demande « Ah c’est cool, t’as une application pour tout gérer alors ? » ou il s’imagine que j’ai une tablette à l’entrée qui gère tout, alors que pas du tout. Ma vision des choses est que justement, la force de la domotique est de pousser l’automatisation au maximum. Ce que les scénarios permettent justement de faire !
Quel est l’intérêt de pouvoir ouvrir/fermer le volet de mon salon alors que je suis au boulot ?? Aucun !!! En revanche si je fais un scénario qui dit « s’il pleut, tu fermes tous les volets dont la fenêtre est ouverte », là ça prend tout son sens !!

J’essaie d’expliquer au gens que ce n’est pas parcqu’ils peuvent éteindre la lumière avec leur téléphone/tablette qu’il le feront ! Pourquoi ? Parce que quand ils seront affalés dans leur canapé, le téléphone sera dans la cuisine ou dans le couloir mais surement pas devant eux… Et dans ce cas rien ne remplacera le bon vieux interrupteur. Alors qu’un scénario qui tamise la lumière quand on allume le média center serait plus pratique.

Si les scénarios donnent un sens à l’automatisation, il faudra par contre un temps d’apprentissage au départ car il n’est pas toujours évident de trouver le scénario parfait du premier coup. En général je retouche toujours mes scénarios (complexes) au départ pour les peaufiner le temps du rodage et jusqu’à arriver à une situation qui couvre (presque) toutes les hypothèses. Par exemple pour la gestion de mes volets j’ai fais évoluer mes scénarios au fur et à mesure (en fonction des heures, des saisons, de la lumière, de la présence…etc) et maintenant j’arrive à une situation où j’interagis manuellement sur mes volets quelques fois dans l’année à peine (car oui il y aura toujours des exceptions, mais qu’il faut réduire au minimum).

Chez moi les scénarios sont vraiment le centre de ma domotique.

Système ouvert ou fermé ?

La domotique étant en plein « boum », tous les fabricants y vont de leur solutions ! Bien souvent ces derniers privilégient des solutions dites propriétaires qui vous enferme dans le monde du fabriquant choisi et vous oblige ensuite à acheter chez ce même fabriquant si vous voulez faire évoluer votre solution… Vous êtes pris au piège ! Sans compter que dans toutes ces solutions il y a à boire et à manger et tous les fabricants ne survivront probablement pas à ce long chemin que nous réserve la domotique. Si vous avez fait le mauvais choix, on vous expliquera alors que tout est bon pour la poubelle et il ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer (et votre portefeuille pour tout racheter…). D’où l’importance de privilégier des systèmes ouverts et compatibles avec plusieurs solutions. Si nous reprenons le cas de votre fabriquant qui ferme boutique et que vous n’avez par exemple que la box à changer c’est déjà mieux.

De plus, rare sont les personnes qui peuvent investir des milliers d’euros d’un coup pour équiper l’ensemble de leur logement. Bien souvent cela se fait étape par étape. Il faut garder à l’esprit que peu importe l’installation, elle sera amenée à évoluer tout comme votre façon de voir les choses. Il faut donc que vous puissiez faire évoluer votre système en tirant le meilleur de chacun. Tiens le module de un tel est bien alors que pour faire ça je vais plutôt choisir un autre, on en reviens donc au même, il faut pouvoir jongler entre plusieurs fabriquants, voir même entre plusieurs protocoles.

Information ou action ?

Pour qu’un scénario soit efficace il lui faut un certain nombre d’entrée qui en général sont des remontées d’informations et de l’autre des actionneurs qui permettent de lancer une action. Aussi je fait attention à garder un équilibre entre les 2. Si je remonte la température de toutes mes pièces mais que derrière je ne peux rien faire, comme ouvrir/fermer un volet, allumer/éteindre un chauffage ça ne me sert pas à grand chose. En tout cas c’est mon avis, je sais que certaines personnes aiment bien collectionner des courbes de températures sur tout l’année mais personnellement si je ne peux pas les exploiter je n’en vois pas trop l’intérêt.

Bien sur il y a des informations qui se suffisent à elles-mêmes comme la téléinformation par exemple qui permet de récupérer sa consommation électrique. Vous vous rendrez peut-être compte comme moi que votre ampli consomme énormément et qu’il n’est peut-être pas nécessaire qui soit allumé 24/24. Ce n’est effectivement qu’une information à la base mais qui me sert d’indicateur et qui entraînera quand même des actions derrière, même si elles sont manuelles.

Est-ce qu’un objet connecté est de la domotique ?

Il y en a dans tous les sens, de toutes les formes, de toutes les couleurs, impossible de passer à côté ! Les objets connectés sont en train d’envahir notre quotidien, les rayons qui leur sont dédiés ne cessent de s’agrandir dans les magasins spécialisés (ou pas d’ailleurs). En général vous créez un compte chez le fabricant et après vous être authentifiez via une application dédiée vous pouvez interagir avec votre objet !

Pour répondre à la question je vais botter en touche et vous donnez la réponse du mec super chiant : « Ça dépend ! ».

Si j’achète un aspirateur robot connecté mais que derrière je ne peux pas le gérer de manière centralisée via mon système domotique, personnellement ça ne m’intéresse pas, en revanche si je peux l’intégrer à mon environnement et qu’il devient un élément au même titre que les autres et que je peux l’utiliser dans mes scénarios alors je dis OUI !

Vous l’aurez compris, je ne suis pas ce qui a de plus tolérant (pour ça en tout cas) mais je déteste qu’on m’impose trente six applications pour tout gérer. Les fabricants devrait obligatoirement fournir une API avec leur objet mais bon que voulez-vous je n’ai pas encore ce pouvoir de décision…

Gadgets VS besoins.

Il faut faire attention à ne pas se laisser piéger par les gadgets. Toutes les fonctionnalités sont bonnes pour attirer votre attention et essayer de vous faire craquer mais ne vous laissez pas avoir.

– « Hey regarde je peux allumer ma plaque à cuisson avec mon téléphone. »
– « Euh.. C’est cool et alors ? »
– « Bah… »

Avant de faire un achat compulsif demandez vous en quoi cela pourrait améliorer votre système domotique, du moins c’est ce que je fais et vous verrez que la réponse n’est pas toujours évidente !

Gestion local ou cloud ?

Aujourd’hui la plupart des services s’externalise dans le cloud, se fameux nuage qui héberge à peu près toutes les données du monde. Cependant il reste quelques irréductibles gaulois dont je fais partie qui aime savoir leur système à la maison (en tout cas pour la domotique). Je trouve cela plus rassurant, plus flexible et surtout plus amusant d’avoir tout à la maison, en revanche je suis conscient d’être un utilisateur averti, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Pour le grand public des solutions cloud sont souvent plus appropriés. Cela permet d’alléger la partie configuration côté utilisateur et donc éviter les problèmes qui y sont liés en contre partie vous n’avez pas du tout la maitrise et bien souvent cela vous coûte un petit quelque chose tous les mois !

Conclusion.

Les solution domotiques sont nombreuses et les usages le sont encore plus, ce qui devrait permettre à chacun de trouver le sien. Il faut cependant ne pas foncer tête baisser et réfléchir à ce que vous voulez vraiment faire.

Cela fait environ 2 ans que je m’intéresse à la domotique et je ne prétend pas avoir raison, ni savoir mieux que les autres. Je voulais juste un peu étalé mon point de vue sur les différents pièges et question que l’on rencontre quand on débute (et même après) dans ce domaine.

Bien sûr j’attends vos retours et vos avis sur les différents points 🙂

10 commentaires

  1. Bonjour Arnaud et merci pour cet article.
    Nous apprécions vraiment la manière dont vous avez structuré votre argumentaire.
    En effet, la domotique ne se suffit pas à elle-même, elle permet à l’habitat d’être piloté en fonction des différents scénarios, ce que vous démontrez bien ici.
    Ainsi, une fois que ces nombreux scénarios prennent place, elle a tout son intérêt car elle permet d’effectuer bon nombre de tâches touchant au confort, à l’économie ou encore à la sécurité au sein de l’habitat, la rendant de fait très propice.
    Au plaisir de vous lire.

    1. marrant de lire un article du CM d’un industriel de protocole propriétaire avec lequel nous nous battons tous les jours (IO pour ne pas le citer), expliquer que l’article qui bannit le propriétaire, est plein de sens.
      Avez vous bien lu l’article Ben ?

      1. Bonsoir,
        je vous rassure, j’ai bien lu votre article et je trouve votre point de vu très intéressant car vous donnez des exemple très concrets de scénarios qui donneront peut être envie a certain de franchir le pas de la domotique tout en apportant un esprit critique « attention aux effets de mode » … je vais donc totalement dans votre sens.

        Comme vous l’écrivez dans votre conclusion, vous « vouliez juste un peu étalé votre point de vue sur les différents pièges et question que l’on rencontre quand on débute ».

        Je ne souhaitais absolument pas polémiquer sur l’approche « protocole propriétaire » car mon humble connaissance technique ne tiendrait pas vos arguments d’expert sur le sujet.
        🙂

        Je reste bien entendu à disposition pour échanger, ENR 37

        1. Bonjour Ben,
          puisque vous semblez vouloir débattre et surtout de manière polie :p alors débattons. Débattre n’est pas polémiquer, il s’agit d’avancer ses arguments. Enfin, il ne s’agit pas, comme vous le pensez, de s’empêtrer dans la technique mais plutôt sur la logique 😉

          – tout d’abord, rendons a César ce qui est à César, je ne suis pas l’auteur, il ne s’agit donc pas de mon article… même si ça aurait pû.

          -vous semblez vouloir proposer, sincèrement, la domotique à tout le monde. Bien. Sauf que voici le problème du propriétaire :
          Somfy et Delta Dore (autre propriétaire) trust 95% du marché des volets roulant chez les menuisiers qui les proposent ensuite aux constructeurs. Un peu ce que fait Legrand chez les elec. Bref, c’est un système qui fonctionne depuis des dizaines d’années. Sauf que. Sauf que. Quelqu’un, un ami, un parent, un collègue vous demande : « tiens toi qui t’y connais en domotique vient voir chez moi pour m’aider ». Dans la tête de madame Michu, domotique = volets=lumières. Et lorsque vous arrivez et que vous voyez du iO et ben ca complique vachement plus la tache. une seule box, la Jeedom peut avec une passerelle tahoma et avec un surcout non négligeable. Du coup, fin du rire. le projet tombe à l’eau. Pour moi Somfy ou Delta Dore, tuent la domotique. Oui ! Rien que cela. Le protocole propriétaire fait partie des anciens réflexes de la vieille économie. Regardez les nouveaux acteurs des objets connectés/connectables par exemple (xee, netatmo, withings, smapee…). Ils ont compris qu’en ouvrant via une API, les ventes allaient augmenter. Ce qui est le cas. Mais Delta dore ou Somfy sont gérées par des anciens qui de plus, sont en oligopoles, et n’ont donc aucune raison de faire un pas dans cette réflexion. Je suis pro zwave/enocean pour leur ouverture (le vrai hein ? pas la couche marketing de somfy :p ). Mais thread (google) arrive et là, l’acteur est un peu plus gros que Somfy. Je suis curieux de voir si la direction n’imposera pas un changement de paradigme.

          PS : Je ne critique pas le matériel somfy en tant que tel, pour info mes 7 volets sont somfy (filaire :p). Je critique ici les décisions des hommes

  2. Bonjour,
    Belle approche, pleine de sens.
    D’après mon expérience, pour les personnes qui veulent se lancer, il manque une chose.
    Le choix de la technologie, ne vous lancez pas dans des solutions propriétaire, posez-vous la question si la marque arrête le produit, que devient mon installation ?
    J’ai débuté la domotique en 2007 avec une technologie CPL de Legrand (volets, VMC, chauffage, potabilisation de l’eau & lumière) avec une approche économie d’énergie. En 2013, suite à un orage le gestionnaire de scénario est endommagé et découvre que le fabricant a arrêté cette technologie et que je n’ai pas de solution autre pour piloter la maison avec cette technologie.
    Maintenant mon installation est principalement en Z-wave donc un Protocol ouvert.
    Une remarque aussi, ma maison est devenu un peu trop technique pour le reste de ces habitants, que se passerai-t-il si demain je devais vendre la maison ou ne plus être là?

    1. La mienne aussi est zwave, enocéan avec de l’UPnP et ip. Si je devais la revendre et sentir un reticence, je change de métier :-)) Blague à part, soit on retire les modules ce qui prend moins de temps que l inverse, mais on peut aussi la laisser Domotique ready. L avantage des qubino ou fibaro est que les inter fonctionnent aussi manuellement.
      Bref,pas d’inquiétude 😉

    2. Bonjour, et merci pour le compliment !
      Effectivement, le choix d’un protocole propriétaire est à bannir selon moi, justement pour éviter des problèmes comme tu as rencontré. Sauf que ces grandes entreprises qui commercialisent ces solutions propriétaires arrivent en posant des millions sur la table, donc à moins de faire quelques recherches, les personnes non initiées tombent relativement facilement dans leur filets… De plus, il faut avouer qu’ils ont des interfaces un peu plus sexy que ce que l’on peut trouver en DIY par exemple, et du coup on tombe dans le marketing au détriment de la technique.

  3. Bonjour,
    J’ai rarement vu quelqu’un exposer ce que nous expliquons au quotidien. J’ai l’habitude de dire à nos futurs clients :effacez ce que vs avez vu à la TV. La Domotique ne sert pas à s arroser à distance. Avec de tels exemple, il est normal que Mme Dupont la trouve inutile. J’ai l’habitude de dire que je ne veux pas en plein apéritif chez des amis mettre une alarme sur mon téléphone pour me faire penser à fermer mes volets. Non. La maison doit être programmer pour siroter un verre tranquillement avec mes amis.
    Je me permettrais de relayer votre article sur notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.