Configurer son Raspberry Zéro sans écran.

Je vous l’annonçais y’a quelques jours via facebook, j’ai enfin reçu mon Rpi Zéro. Pour rappel, il s’agit du dernier micro ordinateur lancé par la très célèbre fondation Raspberry Pi. Il a la particularité d’être très peu onéreux car son prix de vente officielle est de 5$. Malheureusement, pour des raisons que j’ignore il est très (très) compliqué de se le procurer en France, et quand c’est possible, les fournisseurs profitant de la rareté, on est loin des 5$. En revanche le fournisseur Pimoroni le propose à ce prix avec un petit supplément pour le transport, ce qui nous amène à 9€ environ frais de port inclus ce qui est raisonnable. J’ai donc commandé le miens (limité à 1 par client) qui est arrivé une petite semaine plus tard.

Voilà la bête :

rpi0

Côté caractéristique, le Rpi 0 propose :

  • 1 processeur ARM 1 coeur à 1GHz.
  • 512Mo de RAM.
  • 1 sortie mini HDMI (vidéo + son).
  • 1 port micro USB OTG.
  • 1 port micro USB pour l’alimentation.
  • 1 lecteur micro SD.
  • 40 GPIO (les pins ne sont pas fournies).

Un rapport qualité/prix imbattable donc, seulement voilà il ne possède pas de carte réseau, ni même de port USB type A, ce qui ne facilite pas la prise en main. Le but étant de s’y connecter en SSH, je vais vous montrer comment vous pourrez le configurer sans même utiliser un écran (je n’avais pas de câble mini HDMI non plus…).

Il vous faudra quand même un minimum de chose :

  • 1 carte micro SD pour installer le système.
  • 1 clé USB Wifi.
  • 1 adaptateur micro USB to USB type A
  • 1 autre raspberry (ou 1 autre système supportant l’écriture sur le format ext4).

img_20160911_180018

Installer le système d’exploitation.

J’ai pour habitude d’utiliser le système Raspbian Lite taillé sur mesure pour les raspberry. Vous pouvez le récupérer sur le site officiel.  Pour installer l’image sur la carte SD, perso, j’utilise « Win32 Disk Imager » sur windows mais il en existe d’autres.

rpi0_win32disk

Un petit coup de « write » et c’est parti !

Personnaliser le système.

C’est là qu’intervient toute la subtilité de la manip !
Maintenant que notre Raspbian est installée sur notre carte SD, il va falloir qu’on la personnalise pour qu’au lancement du Rpi0 il se connecte automatiquement au réseau wifi. Pour ça il faut éditez des fichiers de configuration sur la carte SD. Malheureusement, Windows est très à l’aise avec les systèmes de fichiers FAT et NTFS, en revanche il ne sait pas nativement monter des partitions linux type ext2/3/4. Il existe bien des logiciels qui permettent de contourner ce problème sauf que si j’ai bien réussi à lire les partitions linux ext4 dela carte SD depuis windows, je n’ai jamais réussi à écrire dessus.
Je ne sais donc pas si c’est possible ou pas, toujours est-il que j’avais abandonné l’idée et que je l’ai fait directement depuis un autre raspberry.

J’ai un adaptateur USB qui me permet de brancher tous les types de cartes SD, je l’ai donc utilisé.

rpi0_adaptateur

NB : Si vous n’en avez pas vous pouvez démarrer votre raspberry sur la carte SD à personnaliser, vous vous y connectez comme vous faites d’habitude, vous faites les modifications et vous la récupérer pour votre Rpi 0. Vous pouvez donc directement passer à l’étape d’édition des fichiers.

Pour les autres, connectez vous sur le raspberry en SSH, branchez votre carte SD via l’adaptateur USB. En root, tapez la commande :

rpi0_dmesg

Il va vous débiter un tas d’information mais ce n’est que la fin qui nous intéresse. Si tout va bien il a détecté le fait que vous ayez branché un périphérique. Et comme dans mon cas on voit qu’il l’a associé au périphérique « sda » avec les 2 partitions (sda1 et sda2) que vous retrouverez dans /dev/sdaX.

On va donc monter la carte SD pour avoir accès au contenu (c’est la 2ème partition qui nous intéresse) :

Le point de montage de /mnt/sda2 correspond donc à la racine de la carte SD que l’on personnalise.

rpi0_mount

Il faut maintenant éditer le fichier des interfaces réseaux :

On remplace la partie suivante :

par :

Ctrl + O / Entrée pour sauvegarder et Ctrl + X pour quitter.

On édite maintenant le fichier de configuration du réseau Wifi :

et on ajoute à la fin du fichier :

De nouveau un petit Ctrl + O, Ctrl + X pour sauvegarder/quitter.

On a fini les modifications, vous pouvez démonter votre carte SD :

Démarrer le Raspberry Zéro.

Vous êtes fin prêt à lancer votre Rpi 0 ! On mets la carte SD fraîchement configurée, on connecte la clé Wifi et on alimente le tout :

img_20160911_175604

Pour voir que le rpi0 se connecte bien au réseau, on fait un petit ping continu :

rpi0_ping

Une fois qu’il répond on peut se connecter dessus en SSH avec les identifiants par défaut (login : pi | mdp : raspberry) :

rpi0_ssh

Have fun 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.