Test écouteurs bluetooth AUKEY EP-B4

Aujourd’hui nous allons mettre un peu nos raspberry et arduino de côté.
Je cherchais des écouteurs bluetooth pour quand je vais courir (et oui, faut bien s’entretenir) et après quelques avis j’ai jeté mon dévolu sur le modèle EP-B4 proposé par AUKEY. Pour la somme de 20€ je ne risquais pas ma vie non plus !

Présentation

Sur le papier, AUKEY nous présente un produit alléchant avec les caractéristiques suivantes :

  • Compatible bluetooth (A2DP, aptX)
  • Microphone intégré permettant de répondre aux appels
  • Réglage volume et changement de piste
  • Autonomie de plus de 4h en fonctionnement
  • Appairage de 2 appareils simultanés

Déballage

L’emballage est tout en carton, sobre mais efficace. On peut même aller jusqu’à dire qu’il est soigné pour son prix. Les différents éléments sont réparties dans 2 plus petits cartons.

ep-b4_package

On y trouve :

  • Les écouteurs…évidemment
  • Le câble de recharge
  • Des embouts de rechange (petit, moyen, grand)
  • Le manuel d’utilisation

Petite précision pour indiquer que sur l’écouteur droit figure un bouton multifonction avec un voyant comme indicateur et 2 autres boutons « + » et « – » pour gérer le volume et les changement de pistes.
L’écouteur gauche héberge une prise micro USB pour recharger la batterie.

EP-B4_description

C’est l’heure du test

Ces écouteurs sont vendus en mettant en avant l’utilisation sportive alors j’ai de suite décidé d’aller courir un peu. Auparavant je les ai juste branché à charger. Lorsqu’on les recharge, un voyant rouge s’allume sur l’écouteur droite, et devient bleu quand c’est chargé, ce qui est super pratique car on voit en un coup d’œil si c’est chargé ou pas. Compter environ 2 heures pour une charge complète.

EP-B4_chargement

Pour appairer mon téléphone (Android) avec les écouteurs, j’ai du rester appuyer sur le bouton multifonction pendant 5 secondes, le voyant clignote rouge et bleu pour indiquer qu’il est en mode « pairing ». Attention, si vous ne restez appuyé que 3 secondes sur le bouton, les écouteurs seront allumés mais pas en mode association et donc vous ne les trouverez pas via votre téléphone. Ensuite rien de particulier, après une recherche bluetooth avec mon téléphone, j’ai trouvé les écouteurs et m’y suis connecté. J’ai mis de la musique et roule ma poule ça fonctionne ! J’ai mis les baskets, une playlist en route et c’était parti pour 1h de course.

Remarque très importante, dès qu’il y a un changement d’état, via les écouteurs une charmante dame (bon certes ça fait plus penser à un robot) nous l’indique. Par exemple si vous mettez vos écouteurs éteint dans les oreilles et que vous les allumer, vous endenterez une voix qui vous indiquera « power on », oui c’est de l’anglais mais vous allez vous en sortir ! Idem, « power off » lorsque vous les éteindrez. Fonctionne aussi pour le mode « pairing ».

Confort

Il s’agit d’écouteur intra-auriculaire avec embout interchangeable. J’ai laissé les embouts par défaut (moyen) et cela épouse bien la forme de l’oreille. On a vraiment une sensation d’isolement. Une fois en place ils sont bien calés. Bon, pour ne rien vous cacher, pendant la course j’ai un écouteur qui s’est barré, mais le temps de m’en rendre compte, je l’avais déjà remis très facilement.
Vu que les écouteurs sont encore tout neuf, le câble qui relie les 2 écouteurs a encore un peu la forme pliée, il n’est pas totalement souple, vous voyez ce que je veux dire ? Le câble qui fait des zig-zag, bref tout ça pour dire que pendant que je courais, le rab du câble avait tendance à se mettre d’un côté et avec l’asymétrie ça me faisait une légère gêne. En rentrant, j’ai vu qu’en fait ils avaient pensés à tout puisque dans le package ils avaient un embout permettant d’empêcher ça.

EP-B4_ergot

Ergonomie d’utilisation

Grâce aux boutons « + » et « -« , il est facile de contrôler le volume. Un « bip » nous indique que le volume est au maximum. Pour changer de piste il faut rester appuyer sur ces mêmes boutons « + » pour la piste suivante et « – » pour la précédente. De manière plus générale, l’ergonomie est vraiment bonne et après quelques utilisations vous les aurez définitivement adoptés.
Un seul bémol si on veut chipoter, le port micro USB n’est pas vraiment facile d’accès, je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour enlever le silicone qui recouvre la prise et le caoutchouc gêne pour brancher la prise mais bon c’est vraiment pour chercher la petite bête…

Son

La qualité du son est plus qu’acceptable. Je suis un grand fan de musique et plutôt exigeant. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’exceptionnel mais je dois dire que j’ai été agréablement surpris. On est d’accord cela ne va pas remplacer votre chaine hifi de salon mais en même temps ce n’est pas le but. De la même manière que si vous décider de vous passer la 5ème symphonie de beethoven en courant, pas sur que vous en ressortiez toutes les subtilités, mais encore une fois le rendu est vraiment très bien pour le prix.

Autonomie

Aukey annonce une autonomie de 4h30 mais pour être honnête je n’ai pas pu tester s’ils disent vrai ou pas. Pour le coup, j’ai tendance à les croire mais s’il s’avère que ça ne serait pas le cas, je n’hésiterai pas à vous en informer !

Autres

A noté que les écouteurs peuvent garder 2 appareils en mémoire. En effet si vous avez déjà appairé votre téléphone une fois, vous n’aurez plus besoin de  le faire à chaque fois. Le fait d’allumer les écouteurs suffira à ce que l’association se fasse automatiquement. En revanche si vous avez déjà associé 2 appareils et que vous voulez en associer un 3ème, vous devez suivre la même procédure, mais par contre cela vous supprimera un des 2 autres appareils.

Conclusion

Ma conclusion va être assez brève et claire. Si vous cherchez des écouteurs pour faire du sport, que vous n’avez pas un budget illimité mais que vous voulez quelque chose qui tienne la route quand même, n’hésitez pas !!!

2 commentaires

  1. Bonjour , depuis l’ecriture de ces nombreux tutos supers interessants avait vous migré Razberry z-Wave de Domoticz sur Jeedom ( la version carte fille sur GPIO ) et savez vous comment mettre ensemble cette carte et une piface digital 2 et/ou sense hat
    Merci

    1. Bonjour Jacques,
      Oui j’ai migré ma carte Razberry de Domoticz vers Jeedom. Les devices sont rattachés au contrôleur Z-wave, ce qui a l’avantage que dès que vous ajoutez votre contrôleur à votre nouvelle solution, les équipements sont donc automatiquement reconnus.
      Concernant les cartes Piface et sense hat, je ne les ai jamais utilisé mais visiblement elles viennent se positionner sur les mêmes GPIO que celle de la razberry donc a priori et basiquement je dirai que ce n’est pas possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.